Vétérans américains

Catégorie : Découvrir la ville

drapeaux américain et français "La France méritait la Libération et l'engagement des troupes américaines. Il n'y a pas de débat à avoir. J’espère que les français auraient le même courage si de tels événements devaient se reproduire."
Cranston Rogers

Le maire de Saint-Dié-des-Vosges a reçu avec une chaleur toute particulière, deux soldats américains qui ont participé à la libération de la ville le 21 novembre 1944, Cranston Rogers et Franck Lawrence.
David Valence a traduit lui même en français les échanges avec ces deux vétérans.

 

L'association de la 103rd Infantry Division

L'association de la 103ème Division d'Infanterie de la seconde Guerre Mondiale compte 1858 membres, pour la plupart, fils, filles, neveux, veuves de Vétérans de la Division Cactus.
Un réel intérêt, toujours croissant, unit les descendants de ceux qui ont combattu sous le drapeau de la 103ème. Les membres de ces familles sont très intéressés par cette période de la vie des leurs et cherchent régulièrement à approfondir leurs connaissances, au point pour certains de venir sur les lieux de combats de ces libérateurs.

 

Les Vétérans présents :

• Cranston Rogers, Président de l'association de la 103° Division d'Infanterie, 89 ans, Boston, Massachussets.

Vétéran du 2nd bataillon d'infanterie du 409th régiment de la 103rd Division d'Infanterie,
Il était sergent en 1944 et a participé à la Libération de la ville. Architecte renommé, il ne quitte pas totalement l'armée après la guerre puisqu'il intègre la réserve dans l'Arme du Génie, et ce, jusqu'en 1978 et au grade de Colonel. Il a été également le président de l'association américaine des architectes ainsi que celle des architectes militaires.

• Franck LAWRENCE, 90 ans, San Francisco, Californie Vétéran de la Batterie B du 928th Bataillon d'Artillerie de la 103rd DI.

Le Sergent artilleur Lawrence était un observateur avancé de son bataillon qui avait pour mission de pilonner les positions Allemandes au canon de 105 mm. A son entrée dans St Dié, il fut horrifié par l'ampleur des dégâts et prodigua immédiatement des soins aux populations civiles avant même d'installer les transmissions permettant de communiquer avec les états-majors des autres unités engagées. Avec son unité, il a pris part aux premières opérations de déblaiement de la ville, aux côtés de déodatiens
Il continua la guerre en prenant part aux combtas de la bataille des Ardennes, puis jusqu'en Bavière, Autriche et enfin Italie, après quoi il resta affecté en Europe.

 

Les Vétérans décédés et représentés :

• James Cunnaly, représenté par sa fille Patricia LOFTHOUSE, Trésorière de l'Association de la 103rd Infantry Division.

Aujourd'hui décédé, son père, James CUNNALLY, Chicago, Illinois, était opérateur radio au sein de la compagnie G du 2nd bataillon d'infanterie du 411ème régiment de la 103ème Division d'Infanterie, qui vit mourir dans ses bras lors des combats de Climbach (67) du 15/12/1944 son ami Dennis S. Zaboth, également originaire de Chicago. Après la guerre, il est resté affecté en Europe, en charge des transfèrements des prisonniers de guerres Allemands et Russes,

• Thaddeus Francis Partynski, représenté par sa veuve, Grace PARTYNSKI.

Thaddeus Francis PARTYNSKI, était affecté au sein du 3rd Bataillon du 411th régiment de la 103rd Infantery Division. Alors âgé de 23 ans, il a, une fois rentré aux Etats-Unis, toujours gardé pour lui les horreurs de la guerre, celles qui ont fait de lui un homme si violemment comme l'a écrit sa fille Julie dans une ode à son père.

Kerry Lawrence, fille de Franck Lawrence résume ce qu'a fait Thaddesus F Partynski et tous ses frères d'armes : « All of our fathers and mothers who fought in WW11 are true heroes (as are all the vets who have served our country). They changed the course of history and we owe them so much. »

« Tous nos pères et mères ayant combattu lors de la seconde guerre mondiale sont de véritables héros (comme le sont tous les Vétérans ayant servi notre pays ). Ils ont changé le cours de l'Histoire et on leur doit tellement »

 

Statements

«To the people of Saint Die and those who have traveled there.
I am sorry that my wife, Dorothy and I cannot be with you for this wonderful celebration. My doctor told me that there was no way I could endure a trip of this nature. Dorothy said, "I told you so."
I cannot express how moved I am that so many wonderful people have made such an extreme effort to get Dorothy and to France, and, provide us with housing and all of our needs. The personal time, e-mails and telephone calls by those people here in the U.S.A. and, those gracious people of Saint Die, we can only thank you and we love you all. I so wish we could make the trip so we could personally meet and thank each and every one of you. I would also like to thank the people of Saint Die for the monument that they erected in honor of the 103rd Infantry Division.
Our thoughts and prayers will be with you during the days of this wonderful WWII Celebration. I am very proud that I could be a very small part of the war effort to free your people from the oppression of being under the thumb of Hitler and his henchmen.

With our love and gratitude,
And may God be with you».
Merlin and Dorothy Metzler

Aux habitants de St Dié et ceux qui s'y trouvent.
Je suis navré que ma femme, Dorothy et moi ne puissions être parmi vous à l'occasion de cette merveilleuse célébration. Mon médecin m'a indiqué qu'il m'était impossible de supporter un tel voyage. Dorothy surenchérit d'un « Je te l'avais dit » !
Je ne peux pas exprimer à quel point je suis ému par les nombreuses formidables personnes qui ont fait tant d'efforts pour permettre notre venue en France, en nous proposant un hébergement et tout ce dont nous aurions eu besoin.
Pour les courriels, les appels téléphoniques et l'investissement personnel des gens d'ici et de cette élégante population de Saint Dié, on ne peut que tous vous en remercier et vous dire que l'on vous aime tous. Nous aurions souhaité, en ayant pu faire le voyage, rencontrer personnellement et remercier chacun de vous. Je voudrais  aussi remercier la population de St Dié pour le monument érigé en honneur de la 103ème Division d'Infanterie.
Nos pensées et prières seront avec vous au cours de cette merveilleuse célébration de la Seconde Guerre Mondiale. Je suis très fier d'avoir pu prendre une petite part à l'effort de guerre pour libérer votre pays de l'oppression d'avoir été sous le joug d'Hitler et de ses sbires.

Avec notre amour et notre reconnaissance,
et que Dieu soit avec vous,
Merlin et Dorothy Metzger

"I, James White, President Emeritus, on behalf of the members of the 103rd Infantry Division Association of WWII recognize, commend, and applaud the city, citizens, and civic organizations of Saint-Die-des-Vosges for their commitment to remembering the events seventy years past when the 103d Infantry Division liberated this city.

James E. White, November, 2014 - President Emeritus"

"Whereas, the city of Saint-Die-des-Vosges underwent severe times during the occupation by Third Reich forces, and whose strength and faith allowed them to survive this horrific event;
Now, Therefore, Be it Resolved that I, James White, President Emeritus of the 103rd Infantry Division Association, on behalf of all who served, to free Saint-Die-des-Vosges from tyranny and oppression, will never forget today, when citizens and civic organizations recognize the 103d Infantry Division for its role in liberating this city seventy years ago.

James E. White, November 2014 - President Emeritus"

"Moi, James White, en qualité de Président Emérite, et au nom des membres de l'Association de la 103ème Division d'Infanterie Américaine, reconnais, recommande et félicite la ville, les citoyens et les autorités civiles de Saint-Dié-des-Vosges pour leur engagement à se souvenir des événements d'il y a soixante-dix ans, lorsque la 103ème Division d'infanterie a libéré cette ville.

James E. White, Novembre 2014 - Président Emérite"

"Considérant que la ville de Saint-Dié-des-Vosges a subi de sévères périodes pendant l'occupation par les forces du Troisième Reich et dont la force et la foi lui a permis de survivre à cette horrible événement.
En conséquence de quoi, il est avéré que moi, James White, Président Emérite de l'Association de la 103ème Division d'Infanterie Américaine, au nom de tous ceux qui ont contribué à libérer Saint-Dié-des-Vosges de la tyrannie et de l'oppression, n'oublierai jamais ce jour, alors que les citoyens et les autorités civiles célèbrent la 103ème Division d'Infanterie Américaine pour son rôle dans la libération de cette ville, il y a soixante-dix ans.

James E. White, November 2014 - Président Emérite"

Seventy years ago, the four year nightmare that began in May, 1940 came to an end when elements of the 103rd Infantry Division entered Saint-Dié-des-Vosges, liberating it from Nazi occupation.
Little did its residents and members of the U.S. Army’s 103rd know that six months after entering Saint-Dié, the war in Europe (against Nazism) would end with the Allies victorious.
Nearly everyone was scarred by the war. Many from France lost their lives.
Not far away, 5,255 Americans lie at peace in Epinal American Cemetery ; 168 of those are from the 103rd Infantry Division.
Healing from the pain and suffering created by war could begin. Rebuilding the beautiful French villages and towns destroyed by war could start.
Today we see the hard work of the citizens of Saint-Dié to restore your beautiful town.
The 103rd Infantry Division Association of World War II would like to extend our deep appreciation for the hospitality and friendship residents of Saint-Dié have extended to returning American veterans and their families over these past 70 years.
Thank you and God Bless.

Il y a soixante-dix ans, un cauchemar de quatre longues années, débuté en mai 1940, a pris fin ici, lorsque des éléments de la 103ème Division d'Infanterie américaine sont entrés dans Saint-Dié-des-Vosges, la libérant de l'occupation nazie.
Aucun des habitant, aucun des combattants de la 103ème Division d'Infanterie américaine ne pouvait savoir que six mois après leur entrée dans Saint-Dié, la guerre en Europe (contre le nazisme) s’achèverait par la victoire alliée.

Presque tout le monde a été marqué par la guerre. Beaucoup en France ont perdu leur vie.
Non loin d’ici, 5255 Américains reposent en paix dans le cimetière américain d'Épinal ; 168 d'entre eux sont de la 103ème Division d'Infanterie.
La guérison des cicatrices, des douleurs et de la souffrance créées par la guerre pouvait commencer, ainsi que la reconstruction des belles villes et des beaux villages de France détruits par la guerre.
Aujourd'hui, nous constatons et voyons la volonté et le travail des citoyens de Saint-Dié, engagés dans la restauration de cette belle ville.
L’Association de la 103ème Division d’Infanterie américaine tient à exprimer sa profonde gratitude pour l'hospitalité et l'amitié dont les habitants de Saint-Dié ont su faire preuve au retour des vétérans américains et leurs familles au cours de ces 70 dernières années.
Merci et que Dieu vous bénisse.

Robert E. French, Vice-Président de l'association de la 103ème Division d'Infanterie.