Saint-Dié-des-Vosges

 

Facebook Flickr YouTube
  • MARCHÉS NOCTURNES ARTISANAUX ET ANIMATIONS

    MARCHÉS NOCTURNES ARTISANAUX
    ET ANIMATIONS

    Tous les vendredis du 23 juin au 25 août 2017, marché nocturne à partir de 18 h et à 19 h 30 repas-concert UDAC sur la Place du Général de Gaulle Read More
  • EXPOSITION COLLECTIVE
Du 1er au 30 septembre

    EXPOSITION COLLECTIVE
    Du 1er au 30 septembre

    Artistes en boutiques, exposition collective dans les boutiques de Saint-Dié-des-Vosges organisée par l'Espace des Arts Plastiques Cepagrap Read More
  • VIDE GRENIERS
Dimanche 3 septembre

    VIDE GRENIERS
    Dimanche 3 septembre

    Organisé par l'association Rive Gauche. Inscrivez-vous ! Read More
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

LES GRANDS PROJETS

agglo Agglomération de Saint-Dié
Année verte L'année verte
endettement Désendettement
2 ans actions 24 mois d'actions 

Nos publications
mag ete ete grand 356 saison culturelle 2017 2018

Un pigeonnier contraceptif

pigeonnier

Un pigeon, ça va, quelques pigeons, ça va…, trop de pigeons, bonjour les dégâts ! Un constat de nuisances étayé par des lettres et des d'appels reçus en mairie a conduit la Ville à réagir sans attendre.

Mais, que les amis des animaux se rassurent tout de suite. Il n'est nullement question de déclarer la guerre aux pigeons, mais simplement de faire face à une surpopulation exponentielle oiseaux. Un moyen supplémentaire à l'interdiction de nourrir ces animaux (sous peine d'amende) a donc été recherché.
L'idée est maintenant de procéder à une campagne de stérilisation grâce à un grand pigeonnier sur pilotis entièrement réalisé par les services communaux pour un coût de 4000 €. Tout en bois de mélèze choisit pour sa qualité de résistance au climat vosgien, l'ouvrage installé bien à l'ombre à l'intérieur du parc Jean-Mansuy mesure 2 mètres sur 2 mètres et 5 mètres de haut. L'intérieur est équipé de 36 espaces prêts à loger une soixantaine de pigeons capturés sans violence par l'antenne déodatienne de SPA.
Bien installés, les occupants des lieux ne devraient alors pas tarder à inviter des congénères à venir partager leurs repas composés de bonnes graines stérilisantes fournies par la Ville. Ce qui devrait permettre de diminuer très rapidement d'environ un tiers la reproduction du genre Columba. Des oeufs en plastique remplaçant la ponte pourraient compléter ce dispositif destiné à réduire de façon importante le nombre de ces petits volatiles. Mais cela, les pigeons l’ignorent !