Abel Ferry

 Une Journée d’étude a été consacrée à Abel Ferry, « Soldat de la République », vendredi 30 novembre 2018.Abel Ferry journée d'étude

Le programme a été préparé par le maire de Saint-Dié-des-Vosges, David Valence et le Professeur Gilles Le Béguec.
Alexandre Jury a assuré le secrétariat scientifique.
Abel Ferry était le neveu de Jules Ferry, membre du gouvernement à 33 ans et député des Vosges. Il est mort à 37 ans, dans les dernières semaines de la Première Guerre mondiale.
Cet événement scientifique de haute tenue s’est déroulé en présence de Jean et d’isaure Pisani-Ferry, les historiens : Nicolas Offenstadt, Fabienne Bock, Jean El Gammal, Olivier Verdier et Gilles Le Béguec

La journée s’est clôturée avec les Regards des enfants sur Abel Ferry avec les élèves de l’école primaire Gaston-Colnat, doublement primés au concours de l’ONACVG en mai 2018, pour leur carnet mémoriel sur Abel Ferry réinterprétant artistiquement ses écrits et son parcours. Présentation du projet mené conjointement avec le Musée Pierre-Noël et diffusion des enregistrements musicaux réalisés avec Orchestre +.

En marge de la journée d’étude, l’ancien Quai de la Meurthe a été rebaptisé Quai Abel Ferry

 

 

Vidéos

# 1 Teaser de la journée d’étude

# 2 Introduction par David Valence, Maire de Saint-Dié-des-Vosges, Vice-Président de la Région Grand-Est

# 3 Un cadet de l’aristocratie républicaine par Gilles Le Béguec, Professeur émérite des universités

# 4 Abel Ferry et les élections locales par Olivier Verdier, Professeur d’Histoire, Docteur en Histoire

# 5 Un sous-secrétaire d’État aux Affaires étrangères en porte-à-faux ? par Gilles Le Béguec, Professeur émérite des universités

# 6 Les écritures de guerre d’Abel Ferry par Nicolas Offenstadt, Maître de conférences, Université Paris 1 - Panthéon-Sorbonne

# 7 Abel Ferry au coeur de l’invention d’un « parlementarisme de guerre » par Fabienne Bock, Professeur émérite, Université de Paris-Est-Marne la Vallée

# 8 La mort et la mémoire d’Abel Ferry par Jean El Gammal, Professeur, Université de Lorraine

# 9 Regards des enfants sur Abel Ferry avec les élèves de l’école primaire Gaston-Colnat, doublement primés au concours de l’ONACVG en mai 2018, pour leur carnet mémoriel sur Abel Ferry réinterprétant artistiquement ses écrits et son parcours. Présentation du projet mené conjointement avec le Musée Pierre-Noël et diffusion des enregistrements musicaux réalisés avec Orchestre +.

Ateliers des Territoires

30 mai 2018 - Ateliers des Territoires

La démarche Atelier des Territoire est une aide précieuse à l’élaboration du programme d’actions qui pourra être soutenu en termes de moyens par le dispositif « Action Cœur de ville » dès 2019, voire fin 2018.

Suite du programme
• 20 juin : 2ème atelier
• 24 septembre : 3ème et dernier atelier
• Avant la fin 2018 : séminaire ou réunion finale de bilan de la démarche

Suites potentielles de l’Atelier des Territoires :
• Formalisation d’un projet et d’un programme d’actions, notamment soutenu par Action Cœur de ville
• Prise en compte dans le futur Projet de Territoire de la CASDDV
• Transposition possible de la méthode sur les 5 autres pôles d’équilibre du territoire intercommunal.

 

16 avril 2018 - Ateliers des Territoires : c’est parti !

La démarche « Ateliers des territoires » a été lancée à Saint-Dié-des-Vosges quelques jours avant la visite du Président de la République.

Il s’agit pour la Ville et l’Agglomération de réfléchir, avec les professionnels et le concours de l’Etat, à la redynamisation des cœurs de villes, dans une logique qui croise harmonieusement patrimoine, commerce et habitat. Sont concernées Saint-Dié-des-Vosges bien sûr, mais aussi Raon l’Etape, Fraize-Plainfaing, Corcieux, Senones et Provenchères-et-Colroy.

Expert reconnu des questions patrimoniales et ancien conseiller du Président François Mitterrand, Yves Dauge a conseillé aux participants de viser la création d’un « secteur patrimonial remarquable » sur plusieurs sites, ce qui ouvrirait la voie notamment à des « avantages Malraux ».

Cette démarche des « Ateliers du territoire » s’étendra tout au long de l’année 2018. Elle viendra compléter les réflexions engagées dans le cadre du Programme « Action Cœur de Ville » et qui conduiront à redynamiser profondément le centre de Saint-Dié-des-Vosges en particulier.

Coopération avec Epinal

17 février 2017
Epinal et Saint-Dié-des-Vosges : deux villes, deux agglomérations voisines, deux territoires résolus à resserrer leurs liens.
Pour travailler efficacement ensemble et mieux se connaître, David Valence, Maire de Saint-Dié-des-Vosges et Président de l’Agglomération a invité  Michel Heinrich, Député-Maire d'Epinal et Président de l'Agglomération .
Plusieurs visites étaient au programme de cette matinée du  : la Nef (école de musique et scène de création), l'ensemble cathédral, l'Institut universitaire de technologie (IUT) et de ses formations, le Pôle Virtu'Real (école d'ingénieurs, laboratoire de recherche et centre de ressources technologiques spécialisés dans la fabrication additive).
"Je suis déjà venu pour soutenir l’intégration de Saint-Dié dans le Sillon lorrain, en territoire associé, aujourd’hui c’est fait et je m’en réjouis. J’espère que nous mettrons en place des collaborations en matière culturelle et communication.
Je suis séduit par ce que j’ai vu ce matin" a déclaré  Michel Heinrich.
Au début du printemps, David Valence se rendra à son tour à Epinal

Action Cœur de Ville

Juillet 2020 / Un appartement démonstrateur en coeur de ville 

La politique en faveur de l'habitat est une thématique majeure du programme Action Coeur de Ville. Ce dernier a pour ambition de redonner de l'attractivité aux logements, d'en favoriser la rénovation et d'y accueillir de nouveaux habitants. Cela se traduit notamment par la mise en oeuvre d'une Opération Programmée d'Amélioration de l'Habitat et de Renouvellement Urbain.
Le centre-ville, dont le bâti est, en rive droite, majoritairement issu de la Seconde Reconstruction, est marqué par de forts enjeux en termes de vacance, de performance énergétique ainsi que de patrimoine.

Outre l'accompagnement financier proposé dans le cadre de l'OPAH-RU, la Ville de Saint-Dié-des-Vosges souhaite réaliser un appartement démonstrateur en coeur de ville, pour présenter un exemple qualitatif et pédagogique de rénovation, et donner aux propriétaires privés des "clés" pour réaliser les travaux adaptéés à leurs moyens, tout en respectant les qualités intrinsèques du bâti (isolations thermique et phonique, différents type de matériaux, optimisation des travaux, etc.)

Téléchargez les documents :
- annexe 3 : document envoyé sur demande uniquement
 
 

27/06/2019 - Action Coeur de Ville, on avance vite !

Saint-Dié-des-Vosges fait partie des 222 villes qui bénéficieront du programme national "Action cœur de ville". Le projet déodatien de revitalisation de son centre-ville avait suscité l’enthousiasme du président de la République lors de sa venue dans notre ville en avril 2018. Depuis, les choses avancent, les chantiers se multiplient. Le préfet Rollon Mouchel-Blaisot, qui pilote ce dispositif au niveau national auprès de la Ministre Jacqueline Gourault, est venu s’en rendre compte jeudi 27 juin 2019. Après un accueil à l’hôtel de ville, le maire David Valence, lui a présenté plusieurs projets déjà réalisés ou en cours : le skate-park, le Jardin Simone-Veil, le chantier de la Boussole, celui du pôle d’échanges multimodal, du Foyer Saint-Martin, du Toit Vosgien, quai Carnot et aussi quelques pépites comme le pole VirtuReal ou l’usine Le Corbusier Le préfet a salué la dynamique remarquable qui est engagée à Saint-Dié

 

22/05/2018 - "Action Cœur de Ville" est installé officiellement !

Un mois après la visite du Président de la République à Saint-Dié-des-Vosges, le Comité de projet du programme "Action Cœur de Ville" est installé officiellement.
Mardi 22 mai 2018, Le Préfet des Vosges Pierre Ory a remis les clés de cette gouvernance au Maire David Valence.
Logements, commerces, mobilités, friches industrielles, hospitalières ou administratives... les sujets ont tous été évoqués et des projets précis sont prêts à démarrer.

Objectif : accélérer la transformation du Cœur de Ville déodatien, en faire un lieu de dynamisme et d'innovation, en lien étroit avec son Agglomération !

 

18/04/2018 - Le Président de la République à Saint-Dié-des-Vosges

« On vient ici pour accompagner une ville moyenne qui investit, se développe. Il faut à la fois réhabiliter les commerces et les logements du centre-ville en particulier la rue Thiers. C’est ce que nous allons faire, avec un investissement conséquent durant le quinquennat. Je tiens à ce que l’on parle de Saint-Dié-des-Vosges, de ses habitants et de sa mobilisation. »
Emmanuel Macron.

Mercredi 18 avril 2018, la cité déodatienne était entièrement mobilisée pour accueillir le Président de la République. Le Maire de la ville, David Valence a reçu avec chaleur Emmanuel Macron. Il lui a présenté le projet (bien avancé) de revitalisation du Cœur de Ville : la rue Thiers n'a pas changé depuis 60 ans, les appartements sont vétustes, sans ascenseur, mal isolés et donc difficiles à louer. Il faut également favoriser l’innovation commerciale, former les commerçants au e-commerce...
Le Chef de l’État a montré de l’enthousiasme pour le projet déodatien et la garantie d’une aide financière massive (Caisse des Dépôts, ANA et Action logement). L’investissement total pourrait atteindre 32 millions d’euros. Tout va se jouer très vite et les premières opérations de rénovations visibles en 2019. L’état à prévu de consacrer 5 milliards d’€ sur 5 ans pour développer les villes petites et moyennes.

Grâce à cette visite du chef de l’État, Saint-Dié-des-Vosges a une belle opportunité d’accélérer les prises de décisions en sa faveur...

Général Eisenhower

La venue du Général Eisenhower  à Saint-Dié en 1944 L’histoire de la Seconde Guerre mondiale peut encore réserver des surprises, plus de 70 ans après.

A l’occasion de recherches dans les archives américaines pour la Fédération des Sociétés savantes des Vosges (dans le cadre des Journées d’Etudes Vosgiennes 2015), Dominique-François Bareth, fonctionnaire européen d’origine déodatienne, a découvert que le général Eisenhower, Commandant suprême des armées alliées et futur président des Etats-Unis, était venu à Saint-Dié en novembre 1944 pour une rencontre de haut niveau avec 4 autres généraux américains, dont Omar Bradley, une des grandes figures de la Bataille de Normandie.

Ce voyage, intervenu à un moment difficile pour les alliés, a également conduit Eisenhower à Lunéville, Sarrebourg et Vittel. Il a eu des conséquences importantespour les opérations en Europe à la fin de la guerre, et l’étape faite à Saint-Dié aurait même pu modifier le cours des événements.

M. Bareth a présenté le résultat de ses recherches au cours d’une conférence à Saint-Dié-des-Vosges le 24 septembre 2016.
A cette occasion, il a retracé également le parcours d’autres combattants sortant de l’ordinaire, et qui ont participé à la libération de la ville-marraine de l’Amérique.

 

Né en 1959, diplômé de Sciences-Po Paris, Dominique-François Bareth est fonctionnaire international, et vit à Bruxelles.

Sa carrière s’est déroulée notamment à l’O.T.A.N., où il a été chef-adjoint de la Section des Affaires multilatérales et régionales.
Il travaille actuellement comme chef d’unité dans une institution de l’Union européenne. Il est auteur d’ar ticles sur les questions de sécurité dans l’alliance atlantique, mais effectue aussi des recherches pendant ses loisirs sur des sujets historiques ayant trait à l’histoire des Vosges, en par ticulier à celle de la région de Saint-Dié, ville où il a passé sa jeunesse. Il est le fils de Christian Bareth, ancien professeur, et auteur déodatien