Saint-Dié-des-Vosges

 

Facebook Flickr YouTube

Sillon Lorrain

« L’intelligence des territoires » fait entrer la Déodatie dans le Sillon Lorrain

29/11/2016
Le Pôle métropolitain européen du Sillon Lorrain est un syndicat mixte composé des intercommunalités de Thionville, Metz, Nancy et Epinal dans l’objectif de favoriser la compétitivité et le rayonnement de territoire Nord-Sud au sein de la région Grand Est à travers notamment l’ingénierie et la défense des intérêts métropolitains.
Le Sillon Lorrain est aujourd’hui un acteur attendu sur les grands dossiers régionaux et transfrontaliers ; il est un partenaire identifié de la région Grand Est, de l’État et de l’Europe sur de nombreux sujets comme le rayonnement du territoire, son attractivité, la mobilité des personnes et des services. Son projet LORnTECH a obtenu la labellisation French Tech, stratégie visant à accroître la compétitivité du territoire en lien avec les acteurs publics et privés locaux.

 

Reconnu et efficace, le Pôle métropolitain européen du Sillon Lorrain ne peut directement intégrer d’autres intercommunalités. Alors le statut de Territoire Associé a été pensé pour la Communauté de Communes de Saint-Dié-des-Vosges aujourd’hui, de Pompey ou du Val de Fensch demain. Une entrée dans le Sillon Lorrain réservée à ces territoires qui partagent les mêmes valeurs et les mêmes objectifs.

« Ce qui compte, ce n’est pas le périmètre, soulignait André Rossinot, président du Pôle Métropolitain européen. Ce qui compte, c’est la volonté de faire ensemble. Faire ensemble, c’est une idée neuve. Nous avons besoin de cette synergie pour le territoire, pour le développement économique à l’international, dans l’innovation. »

L’innovation, le président de la Communauté de Communes David Valence y est également particulièrement attaché. L’innovation territoriale, par exemple, qui est « porteuse de sens pour l’ensemble de l’écosystème de la Déodatie ». Il avait fait de l’intégration au Sillon Lorrain un objectif communautaire : 32 jours avant le « passage » à la Com d’Agglo, il a touché au but.

« Ce n’est pas un caprice d’élu, ce n’est pas du rapprochement politique. Cette démarche de Territoire Associé est une intelligence de territoire, un rapprochement avec le Sillon Lorrain, lieu d’ingénierie, lieu de dialogue, qui a la capacité d’impulser des projets innovants. Merci de nous ouvrir la porte pour faire de notre territoire un territoire de croissance. »

Le Sillon Lorrain a également beaucoup à gagner en intégrant la Déodatie. Parce que sa capacité d’innovation est réelle, entre le Pôle Inori, l’InSIC et les entreprises numériques, mais aussi parce qu’elle peut beaucoup apporter en termes de tourisme et de transition agricoles, domaines dans lesquels « il y a beaucoup à faire », selon André Rossinot.

Présent en tant que témoin à cette signature de convention, le président de la Région Grand Est Philippe Richert s’est félicité de l’intégration de la Communauté de Communes de Saint-Dié-des-Vosges au sein du Sillon Lorrain. « Vous allez devenir une Communauté d’Agglomération de 6 Communautés de Communes, de 74 communes et de 80 000 habitants.

La Déodatie ne s’est encore jamais autant affirmée comme territoire de projets innovants et solidaires. Elle va exister de façon plus forte dans le Sillon Lorrain et donc dans la Région Grand Est. Vous allez construire un développement dans lequel l’ouest vosgien et la Déodatie auront toute leur part. »

 

signature de la convention sillon lorrain