Saint-Dié-des-Vosges

 

Facebook Youtube Flickr

Déneigement

La première tempête de neige de l'hiver s'est abattue, vendredi 15 janvier à Saint-Dié-des-Vosges.
Toutes les équipes de déneigement de la Ville étaient mobilisées.
De 18h à 23h les chasse-neige ont tourné dans la ville selon un plan de déneigement qui place en priorité les accès au centre hospitalier et au centre de secours des sapeurs-pompiers. (une équipe a tourné jusqu'à 3h)
Samedi matin dès 5h, les véhicules municipaux étaient de nouveau sur les routes, remplis de sel et de saumure (mélange liquide sel + eau). En centre ville des équipes mobiles nettoyaient méthodiquement les passages protégés et les trottoirs, à la pelle.
Félicitation aux équipes de Saint-Dié qui ont bien dégagé les accès.
Et bon courage pour les interventions à venir !
Message aux habitants : ne laissez pas tout le boulot aux municipaux, chacun doit dégager la neige et saler devant sa maison...

 

Déneigement : faire face aux caprices de la météo

En hiver, face aux chutes de neige parfois subites, il faut être prêt à réagir. C’est ce que font les services techniques municipaux, notamment des unités Voirie et Espaces Verts, qui assurent le déneigement des rues de la cité, selon plusieurs niveaux de priorité. Ce sont les principales voies d’accès au centre-ville, les circuits des bus urbains et scolaires, les endroits réputés «à risque» (rues en pente)… qui sont traités en priorité. L’accès au Centre Hospitalier Saint-Charles depuis la caserne des Sapeurs-Pompiers est bien entendu la priorité absolue. La Ville met en œuvre d’importants moyens humains et matériels afin de permettre de circuler dans de meilleures conditions en cas de neige ou de verglas (en «traitant» selon les niveaux de priorité établis une voirie communale longue de quelque 140 km) et de permettre l’accès à de nombreuses structures publiques.

Conseils de prudence en hiver

Par temps de neige, en voiture, il faut bien voir (bien dégager ses vitres) et être vu (allumer ses feux de croisement par tout mauvais temps). Roulez lentement et sans à-coups («comme si vous aviez un œuf sous le pédalier» disent les moniteurs d’auto-école) et veillez à bien anticiper vos freinages. En cas de verglas, redoublez de prudence et évitez les coups de freins et de volant. A pied également, la vigilance est de mise afin d’éviter les glissades intempestives.

Le déneigement est l’affaire de tous !

Pour des raisons de sécurité, les intempéries hivernales imposent aux habitants des obligations en matière de nettoyage, notamment des trottoirs (arrêtés municipaux des 24 avril 1972 et 30 décembre 1991). Il est notamment spécifié que les propriétaires et locataires doivent racler, balayer la neige et enlever la glace depuis le mur de la propriété jusqu’à 60 cm au-delà du fond du caniveau, et que, en cas de verglas, il est demandé aux habitants de répandre sur le trottoir des cendres, du sable, du gravier ou de la sciure de bois. Si vous utilisez du sel pour dégager votre trottoir, répandez-le avec modération. En effet, ce sel est nocif pour les végétaux en surface, et pollue les rivières ainsi que les nappes phréatiques. L’épandage de sel est interdit sur les trottoirs bordés de plantations.

Pour un immeuble collectif, c’est au locataire du rez-de-chaussée qu’incombe cette responsabilité (ou au gardien s’il y en a un). Il faut savoir qu’un accident ayant pour cause l’absence de déblaiement d’un trottoir devant la propriété d’un particulier engage la responsabilité de ce dernier.

Enfin, il est important de se montrer solidaires entre voisins : si une personne âgée ou handicapée ne peut pas déblayer son trottoir, les citoyens plus valides peuvent se charger de «la frayée».